Accueil » Saveurs lorraines

La mirabelle, reine de Lorraine…

Ecrit par 13 novembre 2008 8 commentaires

Oui, vous avez bien lu… le duché de Lorraine a une reine…. et pas des moindres ! La mirabelle…

Il fait nuit tôt, l’humidité parisienne réveille mes rhumatismes, je suis loin du pays……. mon humeur est à la hauteur du plafond météo. Que faire pour me réconforter ? Et si je tentais une folie : l’inventaire des plats/produits à base de mirabelle, ce ne serait pas extra, ça, histoire de saliver un peu ?? Plusieurs entreprises lorraines sont présentes sur le Net (non, Marie, pas de pub!) et me permettent de vous donner un aperçu d’une cuisine lorraine à base de mirabelle que vous pouvez réaliser sans trop de manipulation (oui, je sais, je suis flemmarde).

Et si après cette note vous n’êtes pas convaincu(e) que l’emblème de la Lorraine n’est pas le chardon mais la belle mirabelle jaune tachetée de rouge… (image empruntée au site www.mirabelles-de-lorraine.fr)… Tenez, voici quelques chiffres concernant la mirabelle de Lorraine tirés du même site.

Les chiffres clés de la mirabelle :

  • 350 producteurs
  • 1 500 emplois saisonniers
  • 400 000 mirabelliers
  • 2 000 hectares
  • 200 mirabelliers par hectare
  • 1ère fructification à 8 ans
  • 100 kg de mirabelles par arbre
  • 100 mirabelles pour un kilo.

En apéritif & boisson d’accompagnement : Clair de mirabelle (« vin » de mirabelle : jus de mirabelle fermenté), amer-bière à la mirabelle, belle de Nol (apéro mirabelle-fruits exotiques), sirop de mirabelle, nectar de mirabelle, thé à la mirabelle…

Entrée : terrine aux mirabelles, rillettes de canard ou de porc à la mirabelle, foie gras à la mirabelle, terrine de foies de volaille à la mirabelle…

Plat principal & accompagnement : cassoulet lorrain (avec rasade d’eau de vie de mirabelle…), chutney de mirabelle, gelée de gris de Toul avec une mirabelle (ahhhhhhh, je ne connaissais pas, faut que je goûte)… sans oublier bien sûr le fameux lapin à la mirabelle d’Hervé (voir sa note ici) et toutes les recettes que vous pouvez trouver sur Internet (liste non exhaustive au bas de cette note).

Dessert  & autres recettes sucrées: « douceurs » (pour ne pas dire madeleines) à la mirabelle, fondant coco mirabelle, meringuette à la mirabelle, nonnettes à la mirabelle, baba à la mirabelle, bonbon fourrés à la mirabelle, caramels à la mirabelle (miam, mes préférés, ceux du père Grasmuck), chardon à la mirabelle, charlotte chocolat/mirabelle, palets de chocolat à la mirabelle, pâte d’amande à la mirabelle, nougat à la mirabelle, pâte de fruits à la mirabelle, tablette de chocolat fourré à la mirabelle, confiture « brut de mirabelle », mirabelles au sirop, mirabelles au vin gris, mirabelles « rafraîchies » à l’eau de vie, mirabelles séchées, glace à la mirabelle… et sans oublier la tarte à la mirabelle !!! (Là je me lance en cuisine- selon la recette de Marie-Claire, mais uniquement parce qu’un repas lorrain sans quiche ou tarte n’est pas un repas lorrain) ou la perle de mirabelle (note d’Adelyne ici)… ou bien encore le soufflé à la mirabelle d’un excellent restaurateur meusien, Jacky Haim (Houdelaincourt).
Soufflé à la Mirabelle

Pousse-café: crème de mirabelle, eau de vie de mirabelle, liqueur de mirabelle, mirabelice (avec crème fraîche), vosgka à la mirabelle etc, etc…

Allez, je jette l’éponge, il y en a déjà pas mal, non ?? Vous trouverez des sites de recettes tout en bas de cette note pour continuer à vagabonder en Lorraine… de coeur…

Vous remarquerez cependant qu’il n’est pas évident de faire immédiatement la distinction entre la mirabelle (=le fruit) et la mirabelle (=l’eau de vie). Pourtant, le résultat n’est pas du tout le même… Et je rêve d’un « Mon Chéri » aux deux mirabelles. Ce ne serait pas superbe, ça ? (idée non brevetée, à distiller auprès de l’entreprise Ferrrero qui achète déjà tout plein de cerises lorraines…sous les côtes de Meuse).

Deux textes à apprendre par coeur : AOR Mirabelle (l’eau de vie) sur le site INAO – IGP Mirabelle (le fruit) sur le même site INAO.

Et deux conditions à cette dégustation lorraine :
- sachez déguster la mirabelle fermentée ou distillée avec grande modération. Je vous rappelle que non seulement l’alcool nuit gravement à votre santé, mais qu’en plus il vous empêche de conserver des neurones olfactifs en suffisamment bon état pour pouvoir apprécier la dégustation.
- après un bon dîner/déjeuner lorrain, pensez à sortir faire un peu d’exercice ! Et pourquoi pas une rando dans la Meuse ???

Sites à visiter parlant de la mirabelle :

Des recettes sur les sites Marmiton - L’internautesupertoinette 750g - cuisine AZcooking2000-  ô délices etc, etc…

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

8 commentaires »

  • Marie-Claire écrit :

    Je vote pour Mon Chéri à la mirabelle. Très sincèrement tu devrais très vite contacter Ferreiro. C’est tout à fait jouable. Après, tu assures la promotion du produit. Tu sauras très bien faire.

    Un petit regret. : la lecture de l’article de Wikipédia fait (encore) état d’une guerre larvée entre Metz et Nancy qui chacune ont une variété de mirabelle. Pour quand l’armistice ?

    Et puis je gouterais bien au soufflé ….

  • anne marie écrit :

    oh oui moi aussi j’aimerais bien gouter au mon chéri à la mirabelle , tres ingenieux d’y avoir penser , purvu que çà se fasse un jour ; tenez nous au courant et merci d’avance .

  • paul écrit :

    si je pouvais connaitre la recette pour faire la creme de mirabelle pour le kir,je serais heureux

  • GG écrit :

    Cette année j’aurais succomber au fruit d’or sous deux formes : Gelée et pâte de fruits. Rien de tel que du fait maison ;-) de l’arbre … à l’assiette.

  • recette de cuisine écrit :

    Merci pour cette recette de cuisine faite à partir de mirabelles, ça donne des idées ! Sympa =)

  • bernadette écrit :

    j’ai un pied dans chaque camp , moselle et meurthe et moselle , je peux donc mieux que quiconque donner mon avis !!!!
    chez nous nous utilisons les deux sortes de mirabelles
    pour l’eau de vie ( car nous sommes encore bouilleur de cru ) nous mélangeons les deux , pour les tartes c’est selon les goûts ,( moi je préfère celle de Metz )pour la confiture également .
    pour accompagner des viandes ou dans des pâtés , celle de Metz .pour les glaces , mélanger les deux !!pourquoi me direz vous , c’est tout simple : les 2 mirabelles sont trés différentes : celle de Metz , plus « sauvage » et plus petite plus parfumée et plus acide que celle de Nancy , le fruit est plus ferme
    celle de Nancy est plus grosse , plus dorée, plus sucrée que celle de Metz mais un peu moins résistante et les peaux sont plus épaisses ( pour ceux qui ont les intestins fragiles)
    enfin il y a une différence dans la façon de la récolter en principe on cueille délicatement les mirabelles de Metz ( davantage réservées aux tartes )et on secoue les arbres pour les mirabelles de Nancy( ce sont des « habitudes » familiales de producteurs )
    les arbres sont d’ailleurs différents les mirabelliers de Metz sont plus petits et plus étalés , ceux de Nancy poussent trés haut en pain de sucre
    il vaut mieux utiliser des mirabelles de Metz pour les bocaux et la congélation à cause de la tenue du fruit , par contre les mirabelles de Nancy sont délicieuses séchées au four ( dans le four d’une cuisinière à bois et certainement au four solaire )
    pour la confiture c’est selon : becs sucrés: mirabelle de Nancy pour ceux qui préfèrent un peu d’acidité et moins de sucre : mirabelle de Metz
    pour une bonne eau de vie il faut impérativement les deux : on allie ainsi le parfum et le sucre ( pour le rendement en alcool) : de toute façon toujours des fruits sains et bien mûrs , pas comme ces mirabelles vertes qu’on voit ….même dans les marchés !!!!
    alors laissez les querelles de clocher la où elles sont ….et faites vos expériences vous même …mais attention les mirabelliers actuels des grosses régions de production ont été transformés pour donner un maximum de fruits propres à la vente recherchez plutôt les vieux mirabelliers des petits vergers , j’ajoute encore que à l’intérieur d’une même espèce il peut y avoir des différences de goût selon le terrain

  • Ruth écrit :

    C’est par hasard que je découvre ce site de la Lorraine. Intéressant la joie d’appartenir à cette région transcende tous les textes, recettes, commentaires et conseils.

  • Ruth écrit :

    Je suis du Canada, province de Québec. C’est grâce à mon condescendant correspondant patient Robert, de Salsbourg que je m’intéresse de plus en plus à la région. La communauté des Filles de Jésus sont originaires de la Lorraine je pense et ns avons appris des chansonnettes de la Lorraine lors de notre séjour avec les religieuses lorsque mes soeurs et moi étions jeunes étudiantes au Québec. Devenue grand mère, le temps furète ds l’enfance et des souvenirs joyeux alimentent mes réflexions et ma curiosité.

    Saluts à tous les gens de La Lorraine, région que je n’ai pas eu le plaisr de visiter encore.

Laissez votre commentaire !

» Ajoutez votre photo à côté de votre commentaire! Pour enregistrer votre "avatar", cliquez ici.