Accueil » Balades en famille, En plein air, Patrimoine

Le lac de Pierre-Percée

Ecrit par 20 janvier 2009 3 commentaires

Situé sur les communes de Pierre-Percée, Badonviller et Pexonne en Meurthe et Moselle, le lac de Pierre-Percée est vraiment une destination touristique incontournable en Lorraine (Google Maps).

Le lac de Pierre-Percée

Pendant la saison touristique les activités proposées sont innombrables : saut à l’élastique, tyrol câble, escalade, kayak, kart à pédales, paintball, parcours gonflable, camping, banane tractée, etc.

Le éos qui donnent envie d’être courageux et sportif :)

En plus de ces activités (payantes) le lac de Pierre-Percée offre également la possibilité de s’adonner à des loisirs gratuits tout au long de l’année (même en plein hiver avec -2°C. Si si on vous le jure). Randonnées, balades en VTT, découverte du patrimoine local et du barrage du Vieux-Pré qui, du haut de ses 78 mètres, retient ces 61,60 millions de m3 d’eau.

La grotte des poilusEn ce qui concerne le patrimoine, nous nous sommes plus particulièrement intéressés à trois monuments.

Nous avons commencé par la grottes des poilus. Cette grotte naturelle, que l’on atteint après quelques dizaines de minutes de marche, avait été aménagée par le 43e RI en 1914 pour servir de poste de secours, et fut le théâtre, par la suite, d’une guerre des mines. Les combattants des deux camps creusaient des galeries sous les lignes ennemies et y déposaient des explosifs avant, bien sûr, de tout faire péter.  

Notez que ce site constitue une des nombreuses aires de pique-nique aménagées autour du lac (mais attention toutefois, lorsque les températures sont négatives il n’est pas aisé de manger un sandwich avec des moufles en laine).

Château de Pierre-PercéeEn poursuivant notre route autour du lac nous sommes ensuite tombés sur les ruines du Château de Pierre-Percé. Il ne reste plus grand chose de ce château du XIIe siècle si ce n’est une tour et un puits dont nous apprendrons qu’il donna son nom au château. Il faut dire que creuser un puits de 100 pieds de profondeur dans la roche était un exploit au moyen-âge. Construit pour la famille de Salm au XIIe siècle, il tomba entre les mains de l’Evêque de Metz en 1135 suite à un siège qui dura un an. Il fut occupé par les templiers au XIIIe siècle, fut transformé en forteresse au XIVe siècle, pour être finalement incendié par les méchants suédois lors de la guerre de Trente ans. Richelieu acheva l’œuvre des suédois en ordonnant le démantèlement du château dont les pierres seront utilisées pour reconstruire le village de Pierre-Percée. Tout cela pour dire que de là-haut il y a une sacrée vue, aussi bien sur le lac que sur la forêt des Vosges.

Le dernier monument que nous avons rencontré sur notre route est un bas relief signé Antonio Sartorio (1885-1989, Prix de Rome) « Aux mort Glorieux du 363e RI » réalisé en Grès des Vosges.

Coucher de soleilBien évidemment les communes situés autour du lac regorgent de « petit patrimoine ». On peut citer en particulier l’église de Badonviller (qui sonne comme Big Ben) ou les innombrables fontaines en fonte qui agrémentent les rues et les places des villages.

Pour finir notre petit séjour, nous nous sommes assis sur une des berges du lac et nous avons attendu… attendu… que le soleil se couche. Nous qui voulions faire une « photo de carte postale » nous avons été servis…

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

3 commentaires »

  • Marie écrit :

    Bienvenue au Club, Bertaga !!

  • Bertaga (auteur du billet) écrit :

    Merci

  • François écrit :

    Bonjour Bertaga et bienvenue ! (j’ai moi-même rejoins la troupe il y a quelques jours)
    Merci pour ce bel article sur le lac de Pierre-Percée, que l’on retrouve dans la Vidéo “À chacun sa Lorraine…” sur ce même blog.
    J’ai listé les lieux de la vidéo et donc les sites Meusiens ;-)

Laissez votre commentaire !

» Ajoutez votre photo à côté de votre commentaire! Pour enregistrer votre "avatar", cliquez ici.