Accueil » Arts et culture, Des Lorrains remarquables!, Histoire et culture régionale

Le jeu du pendu

Ecrit par 9 janvier 2012 2 commentaires

Pas de panique, il ne s’agit pas d’un jeu morbide !

Le jeu du pendu est le titre d’un polar récent, premier roman d’Aline Kiner, auteure d’origine lorraine.

Outre son intérêt littéraire, l’intrigue se déroule entièrement en Lorraine, dans le village (fictif) de Varange, dans le secteur minier. Dans les bois, entourant ce village (parmi les brumes hivernales d’un climat typiquement régional !), le cadavre d’une jeune fille est retrouvé, enfoui dans une faille, et étrangement ligoté. Le lendemain, des brindilles simulant un pendu sont retrouvées au cimetière, près de l’endroit où un homme, prétendu collabo, avait été exécuté par pendaison par les autres villageois, en 1944.

Les pistes possibles pour trouver l’assassin sont multiples et s’orientent vers les rancœurs et les drames distillés à la fois par la seconde guerre mondiale et par l’ennoyage des mines. Une équipe de policiers (très attachante) est envoyée depuis l’hôtel de police du Pontiffroy à Metz. Plus particulièrement l’inspecteur Simon Dreemer, envoyé de Paris par mesure disciplinaire (!), qui découvre (et fait découvrir au lecteur) la Lorraine, et l’inspectrice Jeanne Modover, qui a passé son enfance à Varange, le village du drame.

Aline Kiner, l’auteure, est désormais journaliste à Paris. Fille de mineur lorrain, elle a voulu montrer son attachement à sa région natale en y situant l’intrigue de son premier roman, et faire découvrir des spécificités (annexion, conséquences de la fermeture des mines) qui sont bien souvent méconnues des non-lorrains. (Pour précision, ce livre n’est pas paru chez un éditeur local, mais aux éditions Liana Lévi).

J’ai aimé ce livre, pas seulement parce que son environnement nous est connu, mais aussi car les personnages ont de la densité, les pistes permettent des découvertes. L’aspect polar n’insiste pas sur le glauque, mais au contraire, ouvre sur une enquête qui fait rencontrer les personnages d’un village (l’historien local, le prêtre, l’institutrice, les anciens mineurs) et fait revivre l’histoire, l’urbanisme, le patrimoine d’un lieu. De plus, la lecture est très agréable.

Vous voulez vous le procurer ? Voici les références : KINER, Aline. Le jeu du pendu. Liana Lévi, 2011. 229p.

 

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

2 commentaires »

  • Céline écrit :

    un livre qu’il me faut alors!!!

  • gerarddeux écrit :

    Je recommande aussi ce polar!

Laissez votre commentaire !

» Ajoutez votre photo à côté de votre commentaire! Pour enregistrer votre "avatar", cliquez ici.