Accueil » Saveurs lorraines

Bergamote + Mirabelle = Bergabelle

Ecrit par 5 octobre 2012 3 commentaires

Quand on m’en a parlé la première fois, j’ai cru à un canular : comment peut-on envisager de croiser une bergamote et une mirabelle ? Une greffe de bergamotier sur un mirabellier ? Je rappelle aux moins connaisseurs de notre belle région que le mirabellier s’est autant développé chez nous car c’est un des fruitiers les plus résistants à la froidure de nos hivers, tandis que le bergamotier… ma foi, ne renie jamais ses origines siciliennes et calabraises et n’aime guère passer l’hiver dehors. Alors ? Qu’est-ce qu’on était en train de me raconter ??

une savoureuse confrérie..

Et puis, voilà qu’en lisant un hebdo fort bien documenté paraissant donc toutes les semaines et fort justement appelé… la Semaine, je découvre qu’en fait il s’agit d’une spécialité gastronomique de la ville de Vandoeuvre, toute proche voisine de Nancy. Et que je ne connais pas, honte sur moi !

Je me plonge avec délice dans la description : « tarte à la mirabelle agrémentée d’une meringue à l’italienne parfumée à la bergamote« , parsemée d’amandes émincées, repassée au four pour la dorer.

Arghhhh, vite les amis, au secours, qui serait capable de me réaliser cette merveille ?? A part la boulangerie-pâtisserie Clop, 9 rue Aristide Briand à Vandoeuvre, bien sûr ???

Bon, rien que pour vous, voici les précisions glanées sur Internet – qui m’ont permis aussi de savoir que la fête de la Bergabelle était tous les deux ans… prochaine édition en 2013…

La meringue à l’italienne consiste à incorporer du sucre cuit et filant aux blancs battus en neige à raison de 500 gr de sucre pour 4 œufs. On parfume le tout à l’essence de bergamote -une goutte suffit- à l’instant où la meringue est refroidie.

Le tour de main réside dans le dosage prudent de cette essence naturellement très parfumée. Mieux vaut n’en mettre pas assez que trop.

Cette recette donne sa plénitude avec des mirabelles fraîches, mais on peut tout aussi bien utiliser des fruits de conserve. Dans ce cas, il faut les faire légèrement revenir au beurre avec un doigt d’eau-de-vie de mirabelle bien sûr.

Allez,  reprenez avec moi tous en cœur (sur un air bien connu d’accordéon)

Comment ne pas perdre la tête
Devant ce dessert merveilleux
On garde toujours, son goût de velours
On le dévore avec les yeux.

Refrain :
Elle que j’aime tant
Ma Bergabelle, mon gâteau excellent
A la bergamote, la mirabelle
C’est épatant.

Née à Vandoeuvre les Nancy
En pays de Lorraine,
Il faut que je m’expatrie
Pour régaler tous mes amis.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

3 commentaires »

  • François écrit :

    Belle découverte (tout comme la ritournelle)…
    il va me falloir déguster ça en Lorraine Ducale !

  • Marie-Madeleine écrit :

    Bonjour,
    J’imagine que cette spécialité ne se trouve qu’au moment de la récolte des mirabelles.
    Difficile de la déguster quand on habite dans le Var. Ici nous trouvons des mirabelles mais elles n’ont pas la même saveur qu’en Lorraine.

    Régalez-vous bien !!!!!!

  • Marie (auteur du billet) écrit :

    @ Marie-Madeleine : non, c’est précisé dans l’article, on peut aussi utiliser des mirabelles en bocaux en les faisant revenir au préalable dans du beurre avec un petit peu d’eau de vie de mirabelle

Laissez votre commentaire !

» Ajoutez votre photo à côté de votre commentaire! Pour enregistrer votre "avatar", cliquez ici.