Accueil » Des Lorrains remarquables!, Saveurs lorraines

Des lorrains au Salon de l’agriculture

Ecrit par 4 mars 2013 aucun commentaire

(billet mis à jour le  6 mars 2013)

J’ai été très prise par mon propre blog depuis un an. J’ai déserté Lorraine de coeur mais j’ai continué à porter un regard sur cette région.

C’est avec plaisir que j’ai découvert de nouveaux produits au Salon de l’agriculture et je n’allais pas continuer à me taire alors que le dynamisme de quelques créateurs éclatait à Paris.

Qu’on ne m’en veuille pas si je ne suis pas exhaustive pour vous raconter la totalité des stands lorrains sur le Salon… c’est impossible.

A l’instar de la Normandie la pomme était à la première place. L’atelier de Clotilde concourrait au Concours général avec un jus de pomme citronné. Mais la grande spécialité de Clotile demeure les sirops avec deux nouveautés cette année, le sirop de muguet et les épices de Noël saveur vin chaud, que je trouve parfait avec une simple eau chaude. J’ai en effet découvert, à l’occasion d’un festival de cinéma consacré à la Chine que dans ce pays les habitants commandent volontiers une « eau chaude » dans les bars. Sans aller jusque là, mais estimant que le café ou le thé ne sont pas excellents pour ma santé, surtout le soir, j’ai eu l’idée de combiner une eau presque bouillante et un sirop. Croyez moi, essayer c’est l’adopter.

Juste à coté, Paul Bourion présentait sa Miranille, une création qui n’a pas un an mais qui promet déjà un beau succès parce que l’association mirabelle-vanille est un accord parfait. Cet épice malgache casse le coté tord-boyau de l’alcool de mirabelle lorrain en apportant de la douceur en fin de bouche. Il ne faut pas moins de 10 gousses pour 70 cl mais une seule subsiste dans la bouteille. Les autres pourront être « recyclées » dans  un foie gras ou un nougat qui se mariera avec un ananas compoté. Paul Bourion ne manque pas d’idées. Il a même préparé un pot de babas avec sa nouvelle spécialité.

Cet ancien pilote automobile peut être fier du tournant qu’il a pris dans ce nouveau secteur. Etienne Descoings, élu meilleur barman au monde en 2010 a sélectionné la Miranille pour la proposer aux invités VIP du Festival de Cannes 2012 et il a créé plusieurs cocktails pour l’occasion. J’ai gouté un « simple » Irish Coffee, ou plutôt un Vogif Coffee à la Miranille tout à fait remarquable. Et je peux vous dire que Michel Roth, que j’avais vu la veille et dont je vous présenterai bientôt  une recette, a l’intention de la travailler sur des langoustines.

Sous la houlette de leur professeur Sophie L’Etang, l’équipe du lycée hôtelier de Remiremont avait préparé une panna cotta au munster et son caramel de bière assez surprenante mais qui a plu même à ceux qui n’aiment pas le fromage. La journée fut fructueuse pour ces jeunes qui ont pu concrètement se confronter au grand public.

Un autre stand a célébré la Lorraine et les animaux en sabots … à sa manière. C’est la Mélie, dessinée par Philippe Delestre et initiée par Marie de Metz Noblat que vous connaissez bien mais que les parisiens eux ont découvert.

Derrière sa chevelure noire coupée au carré, son jean bleu, ses deux paniers de mirabelles et sa tunique aux couleurs de la Lorraine (elle a même mis de côtés ses traditionnels sabots au profit de baskets tendances), La Mélie a rempli sa mission de valoriser tous les charmes et les atouts de la région autour de deux grands thèmes : produits et souvenirs lorrains.

Il y avait des souvenirs lorrains humoristiques et aux couleurs attrayantes, personnalisés à l’image de Saint Nicolas (et du Père Fouettard), de Jehanne la Lorraine, de La Mélie d’Lorraine ou d’une série de vaches aux allures bien atypiques. Le tout signé « J’aime la Lorraine ». Beaucoup d’articles étaient proposés : autocollants, cartes postales, porcelaine, jolies boites, … sans oublier les piliers de la gastronomie lorraine : mirabelles, bergamotes, madeleines…etc…

Et puis quelques vaches locales … On est loin des records que leurs grandes soeurs affichent un étage plus bas … Ici chacune ne pèse que 100 grammes mais qu’est-ce qu’elles sont mignonnes !

Sur la place centrale, des cartes postales étaient à disposition des visiteurs pour informer famille et amis des beautés et centres d’intérêt de la Lorraine. Comme par exemple avec le musée européen de la bière de Stenay, le plus grand musée de la bière en Europe, unique à accueillir toutes les formes de handicap. Il rouvre la semaine prochaine après sa fermeture habituelle hivernale.

Bref, un Salon classique mais toujours dopé par des créations. Et je peux vous dire que les visiteurs furent nombreux malgré une météo peu encourageante.

Bonnes adresses :
Paul Bourion, Miranille, BFLD, 20 rue Neuve, 88300 Neufchateau, contact@miranille.com 06 60 14 14 97
L’atelier de Clotilde : Pour une commande des lecteurs, soit par mail : latelierdeclotilde@yahoo.fr soit par téléphone au 06.63.28.81.75.
Vous trouverez aussi la Miranille et quelques sirops à l’Epicerie du Goût, 4 place Vaudémont – 54000 Nancy, lepiceriedugout@orange.fr 03 83 20 28 21
La Mélie d’Lorraine, 91 Grande Rue, 54000 Nancy, la-melie54@orange.fr 03 83 20 54 95
Sophie L’Etang, Professeur d’Organisation et Production Culinaire, letang.sophie@gmail.com 06 09 02 12 62

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Laissez votre commentaire !

» Ajoutez votre photo à côté de votre commentaire! Pour enregistrer votre "avatar", cliquez ici.